Skip to main content

Récit d’aventures en famille : 14 jours de road trip en Italie du Sud

Partir à bord d’un van aménagé à la découverte de la beauté époustouflante de la côte Amalfitaine, le long d’un relief escarpé et sinueux. Explorer la passionnante ville de Naples et ses quartiers animés ou encore se détendre sur l’île paradisiaque d’Ischia avec ses sources naturelles d’eau thermale chaude. C’est ainsi que nous avons passé des vacances de rêve en Italie du Sud, plus précisément dans la région de Campanie autour du Golfe de Naples. Est-ce possible de partir en road trip avec des enfants de bas âge ? Oui, et notre voyage en est la preuve : viens découvrir notre road trip à travers cet article !

Camping avec les enfants dans le sud de l’Italie Panorama

Envie de faire du camping en famille dans le sud de l’Italie ?

Opte pour un van roadsurfer


Préparation de notre voyage en Italie

Nous sommes une famille de 4 personnes : 2 parents et 2 enfants. Nos vacances en famille, nous souhaitons les passer en mai : au soleil, à la plage, à la mer et sans oublier d’y ajouter quelques activités culturelles. Notre choix de destination se porte rapidement sur l’Italie. Au programme « Dolce Vita » et relaxation – se décontracter mais aussi vivre des moments inoubliables tous ensemble. Bref : des vacances qui font certes plaisir aux enfants mais qui réserve aussi de belles surprises aux plus grands !

Nous optons pour le camping en van aménagé

Nous en avons assez des appartements de vacances d’une qualité médiocre et à des prix exorbitants, des centres aérés pour enfants trop chers et autres structures d’accueil pour les vacances “all-inclusive”. Fatigués aussi de voir les enfants passer leur temps devant des tablettes dans des hôtels bondés. Nous aimerions troquer tout cela contre une expérience de voyage unique. Alors, pourquoi ne pas opter pour un van aménagé ? Ce format de voyage permet de voyager libre comme l’air : c’est une option sympa pour se retrouver “en famille” pendant nos vacances, loin du tourisme de masse qui a trop souvent dicté notre programme pour les vacances.

Mais certaines questions nous viennent tout de suite à l’esprit : est-ce que les enfants vont supporter un road trip en van aménagé ? Est-ce qu’ils vont aimer faire du camping ? On vous rassure tout de suite : le bilan est positif, tout le monde a adoré voyager en van aménagé. Le plus important, c’est de bien rythmer le programme de voyage pour qu’il y en ait pour tous les partis, les enfants comme les parents. Et puis le camping en extérieur, c’est juste magique pour occuper nos enfants comme il faut, au grand air. Que du bonheur !

L’Italie comme destination de voyage

Notre envie de voyager dépasse tous nos doutes. Notre choix s’est rapidement tourné vers l’Italie :  pays très accueillant pour les enfants. Nous connaissons déjà assez bien le Lac de Garde car nous avons fait un voyage de classe en Toscane. Maintenant c’est direction le sud de l’Italie que nous voulons nous rendre avec les enfants ! Pizza Napoli, fouilles passionnantes de Pompéi, le Vésuve à la fois fascinant et menaçant, le parfum des citrons et un voyage périlleux sur l’Amalfitana de Positano à Ravello en passant par Amalfi. Tout cela nous stimule beaucoup plus que la crainte d’avoir avec nous des enfants fatigués et surmenés. Non, pour nous le bilan est vraiment positif : allez, on vous raconte notre road trip dans le sud de l’Italie – c’est parti !

Camping en Italie

Notre van aménagé roadsurfer

  •  Il est hors de question de passer nos vacances à l’hôtel et de faire le trajet avec notre véhicule. Nous n’avons pas envie de trimbaler nos valises tous les jours, d’un hôtel à l’autre. Nous souhaitons nous déplacer avec tout notre équipement personnel, couchage, réfrigérateur et coin cuisine. En bref, pour nous, le van aménagé, c’est la solution idéale ! Mais où trouver ce type de véhicule pour nos vacances, existe-il des services de location de vans aménagés ?
  • Après avoir screené le web pendant plusieurs heures, notre choix se porte finalement sur le VW California, un campervan légendaire tout confort. Et nous trouvons chaussure à notre pied chez le loueur roadsurfer ! Le van aménagé roadsurfer choisi est de format compact et à la ligne dynamique : il est idéal pour se déplacer sur la Côte Amalfitaine ou sur l’île d’Ischia, car les camping-cars standards, par exemple, ne sont pas toujours autorisés à y circuler. Donc, si toi aussi tu souhaites découvrir la beauté de la péninsule de Sorrente en mode camping, mieux vaut te tourner vers le van aménagé qui sera plus “passe-partout”. Un camping-car classique, au vu de sa taille, est ici peu recommandé et peut rapidement mettre tes nerfs à rude épreuve.
  • Bonne nouvelle pour nous qui faisons attention à l’environnement : le van aménagé roadsurfer est neutre en émissions carbone. C’est une info qui nous a clairement fait pencher pour l’offre roadsurfer. Une entreprise externe facture roadsurfer des kilomètres parcourus avec le van par ses clients : l’argent récolté est utilisé pour soutenir des projets écologiques d’afforestation.

Destination le sud de l'Italie
 

14 jours de road trip en Italie du sud : les moments forts

» Jour 1 : De Munich à Sorrente

Nous quittons l’agence roadsurfer de Munich vers 17 heures pour rejoindre notre première étape qui se trouve sur l’Autostrada del Sole à hauteur de Florence. Après quatre séries du dessin animé « Leo Lausemaus », les enfants se sont endormis paisiblement et nous pouvons continuer notre route en parcourant de nombreux kilomètres avec très peu de circulation sur les routes. Toutefois nous restons vigilants : la vitesse maximale en Italie est de 130 km/h et les radars fonctionnent parfaitement ! Si tu ne veux pas être surpris et payer une amende, un petit rappel ne fait pas de mal !

Les vacances peuvent commencer

Après une nuit passée à la station Autogrill, nous nous levons tôt le matin, prenons un croissant chaud et un délicieux cappuccino italien et continuons notre route en contournant Rome à destination de Naples. Il faut bien l’avouer : les derniers 100 km sont pénibles après un si long trajet avec des bouchons sur la route à une seule voie allant de Castellamare die Stabia vers Sorrento. Mais une fois arrivée : nous apercevons la beauté de la péninsule de Sorrente avec ses côtes escarpées et ses maisons cubiques colorées. Nous tombons instantanément sous le charme du lieu. Il ne reste plus qu’à installer le campement et notre road trip en Italie du sud peut commencer !

» Jour 2: Camping Sorrento

Les marchés en Italie

Nous profitons d’une vue magnifique depuis le parking du camping à Sorrente. La route sinueuse qui y mène nous donne déjà quelques indices. Nous installons notre campement sur les falaises le long de la côte escarpée avec vue sur le Golfe de Naples faisant face au surprenant géant endormi : le Vésuve. A notre avis, c’est aussi le seul camping fonctionnel sur la péninsule. Il dispose d’un grand terrain de jeu, d’une très jolie piscine aux dimensions généreuses et d’une ferme pédagogique qui semble abandonné et laissé à l’état sauvage. Pas de programmes d’animation, pas d’ambiance club, mais tout le contraire. Le climat est très détendu et nous pouvons nous mettre en route pour une exploration en toute tranquillité.

» Jour 3 : La promenade jusqu’au port

Sud de l'Italie

Avec la navette du camping pour 1 euro, nous sommes descendus de la montagne pour rejoindre la grand-place de la ville qui rejoint la large zone piétonne conduisant vers le Porto di Sorrento. Les petites ruelles sont particulièrement chaleureuses, elles invitent à flâner et à déguster d’excellentes glaces. Les enfants s’amusent avec des citrons verts de gros calibre (que l’on peut acheter ici sur les stands), et trouvent toujours un obstacle à proximité pour sauter, une place pour s’amuser ou un palmier à escalader. Après un apéritif, que maman et papa s’accordent dans la petite ville, nous nous arrêtons à nouveau pour manger une pizza.

Le confort offert par notre van aménagé

Fascinés par le joli panorama, nous voulions d’abord nous asseoir dans les restaurants du port, mais ensuite nous nous sommes décidés pour la Pizzeria Le Grazie dans le centre-ville de Sorrento. Ici, pas de danger pour les enfants, ils sont en sécurité par rapport aux conducteurs de Vespa peu respectueux du code de la route mais aussi par rapport à l’eau. Le Cozze à la marinara (moules à la sauce tomate) est aussi délicieuses que la Pizza Marinara (selon les Napolitains, la seule, la vraie, l’authentique pizza Margherita). Le soir, assez fatigués, nous nous laissons tomber sur les lits moelleux de notre van aménagé. Le climat en mai est exceptionnel – nous nous endormons comme de gros bébés.

» Jour 4 : Capri – l’île paradisiaque…mais pas pour tous

Notre road trip en Italie du sud se poursuit en direction de « Capri ». Le nom à lui seul éveille une certaine nostalgie. Cette île est le petit paradis de la Jetset et des célébrités qui rayonne dans le monde entier. Mais la réalité est bien différente : des bateaux de croisières bondés, des touristes d’un jour qui affluent et souhaitent emprunter le funiculaire « Funicolore » comme attraction et des ruelles surpeuplées tout juste praticables pour des enfants de 2 à 5 ans. Ce jour-là, nous ne pouvons pas participer à la promenade solitaire à travers Capri, tellement mise à l’honneur dans les guides touristiques, nous accédons seulement à la célèbre Grotte bleue. Etant donné que le van aménagé ainsi que tout autre véhicule personnel est interdit à Capri, nous louons un taxi-cabriolet au prix de 40 euros pour rejoindre la Grotta Azzura. Nous n’osons pas prendre les bus de ville avec les enfants de peur qu’ils ne se fassent piétiner.

L’excursion d’une journée à Capri

Comme nous avons pris notre temps avec un déjeuner copieux (on ne peut guère faire d’autres activités ici avec les enfants). Nous arrivons en retard à la grotte avec le « Cabrio » (pick-up à toit ouvrant) et la file d’attente n’est plus si longue. Nous montons dans la petite barque, nous nous laissons conduire à travers un canal étroit (attention, rentrer la tête !) pour entrer dans la grotte bleue particulièrement lumineuse. Nous entendons un « O Sole mio » de notre capitaine et ressortons à nouveau. L’expression n’est pas à la hauteur du lieu qui lui est vraiment d’une grande beauté !

La Grotte Bleue : l’attraction incontournable !

Grotte bleue Capri

Les enfants sont admiratifs devant le bleu naturellement lumineux de l’ancienne piscine privée de l’empereur romain Tibère. C’était un moment tout à fait insolite pour nos petits bout’chous, et tout aussi fascinant de traverser une grotte en bateau ! Notre avis : L’attraction incontournable sur cette île ! Faire du camping dans Capri n’est pas possible, mais l’excursion d’une journée (surtout celle avec le tour de l’île) vaut vraiment le coup. Le paysage à lui seul est sublime et le voyage en barque est tout simplement inoubliable pour les enfants et pour nous.

» Jours 5 et 6 : Découverte de la Côte Amalfitaine

road trip sur la Côte Amalfitaine

Nous avons passé les deux jours suivants de notre road trip en Italie du sud à découvrir la Côte Amalfitaine. Nous souhaitons sans plus tarder te parler de cette aventure : Nous avons bravé la fameuse route côtière « Amalfi Coast » un peu périlleuse à bord d’un van aménagé, on doit l’avouer. Sachant parfaitement que les grands camping-cars sont interdits à la circulation sur l’Amalfitana, notre petit van a surmonté toutes les difficultés ! Néanmoins, on peut aussi le laisser stationner sur place en toute confiance. Sinon, toutes les villes côtières sont facilement accessibles en bateau ou en bus touristique (au choix…). D’autre part, nous voulions découvrir la Côte Amalfitaine de près. Nous te le recommandons mais à certaines conditions !

Petite peur pour le rétroviseur extérieur !

Pendant tout le trajet, nous avons profité de paysages magnifiques. Nous pouvions nous arrêter partout, mais avions seulement un peu peur pour le rétroviseur extérieur de notre van aménagé. On nous a beaucoup parlé de la conduite italienne et nous ne nous laissons pas aussi facilement tomber dans les clichés, MAIS les règles du code de la route ne sont pas parfaitement appliquées ! Coups de klaxon, dépassement dans un virage, bousculade, réprimande – la voie royale ! Celui qui manque de patience ne devrait pas conduire un van aménagé sur la Côte Amalfitaine. Parcourir une distance de 5 km peut facilement prendre 1 heure et demie. De plus, les places de parking sont quasiment inexistantes (seulement pour les Vespas). La condition requise pour voyager dans cette région, c’est que nos enfants supportent plutôt bien les trajets sinueux – sinon l’ambiance serait vite gâchée.

Les beaux cadeaux souvenirs

La côte Amalfitaine offre des joyaux comme la Villa Rufolo avec son magnifique jardin à Ravello ou la cathédrale d’Amalfi avec ses escaliers raides et sa coupole colorée revêtue de petits carreaux de faïence (maïoliques). Celui qui veut acheter de belles céramiques du sud de l’Italie, c’est ici l’endroit idéal ! J’ai trouvé un modèle particulièrement joli de corbeille à fruits pour la maison de mamie.

Pas de camping sur la Côte Amalfitaine

Positano séduit avant tout grâce à son relief étagé et la belle Marina avec ses jolis restaurants et une petite plage (une rareté dans toute la région !), où les enfants peuvent s’amuser un peu en pataugeant dans l’eau. Comme il n’y a aucun camping sur la Côte Amalfitaine, nous sommes retournés à Sorrento au camping Fortunata.

» Jours 7 à 9 : Le Vésuve et Pompéi

Visite de Vésuve et Pompei

Faire du camping avec les enfants, c’est aussi leur laisser l’entière liberté (au bout du 7ème jour) de se défouler à l’aire de jeux. Après tout ce que nous avons vécu, une journée de repos fait le plus grand bien à chacun. En début de soirée, nous repartons avec la navette-bus et redescendons les falaises en direction de Marina Grande, un ancien port de pêche de petite taille, où nous nous arrêtons pour flâner et manger.

Quand le Vésuve fera-t-il à nouveau éruption ?

Le lendemain, nous rassemblons toutes nos affaires et partons en direction de Pompéi et du Vésuve. Nous venions d’acheter un beau livre illustré pour les enfants, dans lequel sont présentés des sites de fouilles. Notre plus grande est très intéressée par la vie des Romains. Et surtout par le souvenir de la grande catastrophe qui eut lieu 79 ans après J.C. lors de l’éruption du Vésuve. Alors les questions commencent à surgir à savoir si le volcan pourrait entrer en éruption lorsque nous serons à proximité. Que dit-on à ce sujet ?! Les scientifiques surveillent de près l’activité du volcan et si des signes de nouvelle activité deviennent perceptibles, les communes environnantes seront évacuées – nous l’apprenons de notre guide Roberta, que nous avons trouvée sur Internet. Cela semble rassurer les enfants…

Pompéi : une expérience inoubliable pour les enfants

Lors de la visite de la vieille ville romaine, les enfants s’en donnent à cœur joie ! Ils s’amusent dans les ruines, inventent des jeux pour vendre des fruits et du fromage dans les petits vestiges d’anciens « magasins » de Pompéi et rient en voyant les statues et les fresques représentant des hommes « nus ». Et oui, ils voient aussi les moulages en plâtre des morts qui ont été retrouvés après la catastrophe. Cette expérience nous montre une fois de plus comment les enfants appréhendent la mort plus naturellement que les adultes. Ils l’acceptent tout simplement. Et nous décidons d’adopter nous aussi la même attitude. Sur le grand forum, les enfants font une course pendant que papa et maman écoutent les explications de la guide Roberta sur la place du marché de la cité antique.

Le dessin sur la pierre et non sur du papier

Nous apprenons beaucoup, visitons le Temple d’Apollon et le Temple de Jupiter, la célèbre « Maison du Faune », une résidence privée de structure classique à Pompéi. Les enfants essaient de deviner où se trouvent le jardin, le bureau et la chambre à coucher en laissant libre cours à leur imagination. Le papier n’existait pas ? Ils dessinaient sur les pierres ! Exactement ! Qui peut dire qu’une telle excursion n’est pas adaptée avec de jeunes enfants s’il n’a jamais essayé ! C’était beaucoup plus passionnant que de rester tout un après-midi au parc de jeux couvert. En plus, nous avons appris beaucoup de choses et avons beaucoup aimé la visite de la superbe maison privée avec ses ruines et son tapis de pavots rouges.

Manger une pizza c’est aussi faire des économies !

Après cette journée pleine de découverte, nous nous garons et passons la nuit au Camping Zeus, situé juste à côté des fouilles archéologiques. Le camping de petite taille ne paye pas de mine à première vue mais il est propre et propose des places de stationnement agréables à l’ombre sous les arbres. D’ailleurs, il y a aussi un parking devant l’hôtel si on ne souhaite pas camper. Petit tuyau : Pour économiser les 3€/heure de parking, il suffit de s’arrêter à la pizzeria voisine et déguster une pizza !

La vue d’en haut est tout simplement imprenable !

Le lendemain, le Vésuve nous illumine de son plus beau côté et nous attire vers le haut de la montagne. Après un petit déjeuner, nous nous mettons en chemin pour rejoindre le sommet en passant par la Via Vesuvio. Nous roulons jusqu’au point le plus haut où nous pouvons nous garer pour 2 euros par personne et montons dans une navette qui nous rapproche du sommet. Ici, nous achetons nos billets pour le parc national et montons pendant une demi-heure jusqu’au bord du cratère. Le chemin est assez confortable et facilement praticable pour la petite de 5 ans. Nous portons à tour de rôle le petit sur le dos. Pas facile ! Ici impossible de prendre une poussette. Mais les efforts en valent la peine. La vue sur le cratère fumant du volcan et sur tout le Golfe de Naples ainsi que sur Capri et Ischia est tout simplement époustouflante. Mais la prudence est de mise : la profondeur est vertigineuse.

» Jour 10 : Naples, ville bruyante mais verdoyante

Manger, prier, aimer. Tel est l’esprit de Naples ! Comment définir Naples ? La ville des églises, de la pizza et de l’amour. Mais aussi des étroites ruelles, des maisons tristes en partie délabrées ou encore des déchets déversés le long des rues. La réalité n’est pas forcément celle qui est présentée dans les médias. Cependant, la ville est vivante, dynamique, trépidante et une promenade avec les enfants en vaut vraiment la peine. Nous conseillons une promenade dans la ville, en débutant par la forteresse Castel Nuovo, un ancien château aragonais, ensuite rejoindre l’Hôtel de ville puis continuer jusqu’à la Basilique de Santa Chiara. Nous nous sommes garés au port de Naples Molo Belvere au bord de l’eau pour 10 € la journée ! St. Chiara est une jolie église de style gothique avec un cloître entièrement préservé dans le monastère voisin, recouvert de magnifiques faïences majoliques restées à l’état d’origine. Condition requise : bien sûr les enfants ici doivent « se tenir à carreaux » et ne pas courir partout !

Au menu : pizza mozzarella !

Nous continuons le long du quartier Spaccanapoli – une ruelle animée aux nombreuses jolies petites boutiques (superbes boutiques d’artisanat !) – qui divise Naples en deux parties, comme son nom l’indique. La Via Tribunali vaut également le coup d’œil. Et bien sûr il ne faut pas manquer de déguster l’incontournable pizza. Les Napolitains ont l’habitude de manger la pizza « chausson » ou Calzone sur le pouce ! Nous décidons ici de faire une pause et de nous asseoir. Et quel que soit l’endroit : la pizza est toujours délicieuse. Cette pizza moelleuse se compose de délicieuse Mozzarella italienne et son bord de pâte épais. En passant par la cathédrale de Naples, dédiée au saint patron de la ville St. Gennaro (Saint Janvier), nous retournons vers la Via Toledo, principale rue commerçante de la ville, qui débouche sur le Palais Royal des Bourbons. Si tu ne souhaites pas dépenser 5 euros pour un cappuccino, ne t’arrêtes pas à la Piazza del Plebiscito dans le Gran Caffè Gambrinus, mais fait une halte au café bar voisin. En Italie, l’espresso se boit généralement debout au bar ! Pour terminer la journée en beauté, nous recommandons un délicieux repas dans le quartier de Mergellina, près du Castel d’Ovo. Petite astuce : pour les visites guidées dans la ville à Naples – surtout si tu as des enfants – nous te recommandons la guide Daniela Ibello. Sa collègue Mimma nous a dévoilé le vrai côté de Naples ! Il suffit de faire une recherche sur Google et tu la trouveras sans soucis.

» Jours 10 à 14 : Camping sur l’île d’Ischia

Traversée en Ferry Italie

Après un petit repas, nous décidons de prendre la route pendant 40 minutes et de poursuivre notre road trip en Italie du sud jusqu’à Pozzuoli. Ici, les ferries se rendent à Ischia (aucune réservation préalable n’est nécessaire !) et ce soir-là nous avons de la chance : nous pouvons encore prendre le car-ferry. Il y a plusieurs prestataires comme Gestour ou medamar. Le prix pour la traversée d’un van aménagé 4 personnes se situe entre 60 et 80 euros par trajet. Sous le coucher du soleil, nous passons devant l’île de Procida pour nous rendre à Ischia en une heure. L’île volcanique très jolie et verdoyante nous paraît à première vue beaucoup plus sympathique que sa petite sœur Capri, île surpeuplée de touristes.

Réveil avec vue sur la mer

Après notre recherche sur Google, nous nous dirigeons vers le camping Mirage, situé près de la célèbre plage Spiaggia Maronti. Nous obtenons l’une des rares places convoitées au premier rang car nous sommes en basse saison. Maintenant il fait nuit, mais le lendemain matin nous nous réveillons sur la plage avec une vue sur la mer et le clapotis des vagues. Nous sommes comme dans un rêve ! Les enfants font leur petite balade à vélo dans camping encore désert, font des châteaux de sable sur la plage et dégustent des glaces l’après-midi. Nous récupérons de la fatigue de ces derniers jours et nous nous allongeons sur des transats avec parasols. De tels moments sont parfois si précieux même lorsqu’on fait du camping avec des enfants.

Notre van aménagé : un compagnon de route “passe-partout”

Les jours suivants, nous partons à la découverte de l’île à bord de notre van roadsurfer. Nous avons la chance de ne pas voyager avec un grand camping-car, sinon de nombreuses routes ne nous seraient pas accessibles ! Nous nous dirigeons dans la petite station balnéaire St. Angelo, que nous pouvons apercevoir depuis la plage Spiaggia Maronti, nous visitons le parc thermal Olympus avec ses merveilleuses sources thermales chaudes situées juste à côté de notre camping et faisons une excursion en direction du Castello Aragonese. Une autre adresse : le Beachclub Giardino Eden, que nous ne pouvons que recommander même avec des enfants. Notre road trip dans le sud de l’Italie avec des enfants touche à sa fin et reste une expérience inoubliable qui vaut la peine pour de longues vacances. Nous retournerons certainement faire du camping sur l’île d’Ischia ! Après 14 jours de camping avec les enfants et le van aménagé, nous reprenons la direction de la maison avec des souvenirs inoubliables sur le Golfe de Naples. Nous sommes un peu tristes de devoir rendre notre van aménagé – Nous l’aimions vraiment bien notre partenaire de vacances !

Découvrir le sud de l’Italie en van aménagé

Loue un van roadsurfer