Skip to main content

Voyage en famille : notre road trip dans les Balkans

Avec notre Mercedes Marco Polo, alias Travel Home, nous partons pour un road trip à travers les Balkans, nous traverserons trois pays et, à la fin, nous atteignons les 3 000 km. Avec deux très jeunes enfants et l’esprit d’aventure plein les bagages, nous te partageons nos coups de cœur de ce beau voyage.

Auteur(e) : Tatjana Kopel

Paysage des Balkans
 

Faire un road trip dans les Balkans ?

Découvre nos campervans


Slovénie

Avant notre voyage, la Slovénie a toujours été pour moi une « étape de transit » vers le sud. Mais plus je me concentre sur le planning de notre road trip dans les Balkans, plus j’ai envie de partir à la découverte de ce petit pays ! Bien sûr, les enfants préfèreraient descendre directement à la mer, mais la montagne, les lacs et les fleuves sont une alternative pour toute la famille !

» Lac de Bled

Après quatre heures de trajet en partant de Munich, nous arrivons à notre premier camping Perun Lipce, pas loin de l’autoroute. Il n’a rien d’extraordinaire, mais on a la vue sur la montagne et sur une sorte de lac artificiel et nous essayons de nous organiser à quatre dans le van aménagé. Pas vraiment facile au début. Qui dort où et où vont toutes les affaires ? La tente pop-up est déjà une excellente chose et nous mettons les rehausseurs des enfants sur le siège avant. Une fois que tout est bien rangé, nous faisons notre premier barbecue avec notre grill électrique et nous nous jetons dans l’eau glacé de la rivière, place à la détente.

Lac de Bled en Slovénie
 

Le lendemain, nous partons avec notre joli Marco Polo bleu au lac de Bled, avec son château qui le domine et l’île de Bled, que nous atteignons en 20 minutes. On est début août et il y a un monde incroyable : Nous avons de la chance de trouver une place de parking à seulement cinq minutes des rives du lac pour 10 € la journée. Nous sortons les affaires de baignade et nous profitons simplement du panorama que nous offre le lac de Bled.   Après notre déjeuner avec de véritables kremschnitta en dessert, nous voulons nous faire transporter vers l’île avec les célèbres bateaux à rames. Par hasard, nous découvrons une location de bateaux à rames individuels, pour les enfants, définitivement la meilleure solution ! Le court trajet est facile à ramer et la vue sur le lac est juste exceptionnelle ! Une fois arrivés sur l’île, nous nous promenons un peu et les enfants veulent absolument faire sonner la cloche de l’église surnommée Wish-Church (entrée, 6 € pour les adultes et 1 € pour les enfants). C’est censé porter bonheur ! Détendus et heureux, nous revenons dans notre canot et repartons avec le van aménagé pour faire des courses avant de passer une soirée paisible au camping avec bière et pâtes à la sauce tomate. Ce qui fait typiquement partie d’un road trip dans les Balkans.

Tour en bateau au lac de Bled
 

» Col de Vrsic

Le lac de Bled n’est pas très éloigné du Parc national de Triglav dans lequel se trouve le col de Vrsic. Nous passons le lac surpeuplé de Jasna et nous montons tout en haut. Après 50 virages en épingles à cheveux avec une superbe vue sur la montagne, nous atterrissons à 1 600 mètres d’altitude, un de nos coups de cœur avec le van aménagé ! Nous allons de surprise en surprise avec ce road trip dans les Balkans. Avec notre petit Travel Home, les virages lacets ne posent aucun problème.   Après le point culminant, nous redescendons doucement dans la vallée, presque jusqu’à Bovec sur le fleuve Soca. Nous nous arrêtons au Kajak Kamp Toni. D’ici, la côte croate n’est plus très loin…


Croatie :

Quand j’étais enfant, je passais toujours deux semaines en Croatie avec ma famille, au camping. Avec ce beau pays en bord de mer, j’associe un très fort sentiment de liberté et d’aventure. Voyons si nous allons le retrouver. C’est pourquoi nous n’avons pas encore défini concrètement la prochaine étape de notre road trip dans les Balkans. Nous partons au petit bonheur la chance, sans savoir où nous nous arrêterons et sans réservation de camping. Premier arrêt : l’île de Krk !

» Îles de Krk et de Losinj

Les enfants sont très impatients de sauter enfin dans la mer ! Mais, d’abord, croisons les doigts pour que nous trouvions encore un emplacement sympa pour notre Marco Polo. Notre road trip dans les Balkans semble placé sous une bonne étoile : après avoir demandé deux fois, nous obtenons le meilleur emplacement sur le terrain de l’Eco Camping Glavotok ! Nous avons de la chance, il s’est libéré pour exactement trois nuits et nous avons du mal à y croire. Avec notre van compact, nous pouvons nous installer sous l’arbre avec vue directe sur la mer en 1ligne. Le hamac est bien sûr indispensable. C’est comme ça que j’imagine la vie parfaite en van ! La liberté à l’état pur…   Les jours suivants, nous ne nous déplaçons absolument pas et profitons simplement de notre Travel Home, de la mer, du soleil et de la vie. Nous sautons chaque matin dans l’eau après notre petit-déjeuner muesli-café, nous achetons du pain frais pour midi au petit magasin et nous savourons le coucher du soleil le soir. Ok, si on veut, on peut aussi se régaler en randonnées et en snorkeling. Mais où dans le monde se réveille-t-on avec le bruit de la mer et s’endort-on avec le bruit des vagues ? Et en prime sous un ciel étoilé ? Deux emplacements plus loin, nous faisons la connaissance d’une famille originaire d’Essen et à partir de là, nous ne voyons plus nos enfants. Elle est donc bien là, l’aventure (du moins pour les enfants). Le temps passe bien trop vite et nous nous décidons à continuer notre bella vita sur l’île de Losinj.

Île de Krk en Croatie

La traversée avec le ferry dure 20 minutes et nous voilà sur l’île voisine, où nous nous rendons au camping de Rapoca. Ici aussi, nous trouvons le paradis sur terre pour les campeurs : vue sur la mer, atmosphère entièrement détendue, différentes criques pour se baigner et le village de Nezerine accessible à pied. Nous faisons des grillades de Cevapcici avec du Ajvar ou des pâtes. Le hamac est à nouveau de sortie, un incontournable pour toutes les vacances en camping ! Nos voisins hollandais sont super sympas et nous avons à nouveau trouvé des amis, les enfants aussi bien sûr. Nous louons une planche de SUP, participons à la discothèque pour les enfants et allons dans un bon restaurant le dernier soir à Nezerine. Après quatre jours à ne rien faire hormis écouter le bruit des vagues, le temps est doucement venu de retrouver un peu plus d’action.

» Krka National Park

C’est pourquoi nous reprenons le ferry vers Krk, puis par le pont payant sur le continent pour dépasser Zadar. C’est un vrai bonheur de circuler à travers ces paysages. Entretemps, nous sommes mi-août et il y a très peu de circulation sur l’autoroute (payante). Nous nous arrêtons pour deux nuits au Camping Krka et sautons d’abord dans la superbe piscine ! Le lendemain, nous prenons notre Marco Polo pour aller à Lozovac et son centre touristique pour la suite de notre road trip dans les Balkans. Un immense parking gratuit et une navette circulant vers l’entrée du parc national sont à disposition (entrée env. 100 kunas pour les adultes). Nous ne sommes pas les seuls ici, pas étonnant au vu du paysage sensationnel au milieu de douces collines et des rivières majestueuses. Nous partons à la découverte du circuit d’environ 2 km sur passerelles et sentiers forestiers jusqu’à la célèbre cascade de Skradinski Buk. Magnifique ! Nous nous réjouissons de nous y baigner. Les enfants adorent et malgré le monde, c’est vraiment une attraction extraordinaire. De retour à notre point de départ, nous faisons encore un tour de bateau de deux heures direction l’île de Visovac. Le capitaine adore nos enfants et tout le monde s’amuse. Nous savourons le calme sur les bras du fleuve entourés d’une nature luxuriante et arrivons après environ 45 minutes de trajet sur l’île avec son cloître franciscain de 1445. L’excursion est sympa et tranquille et nous retournons ensuite à notre van aménagé, où nous nous jetons sur les boissons fraîches de notre réfrigérateur !


Monténégro :

Malheureusement, nous arrivons doucement à la fin de notre circuit, il ne nous reste plus que quatre jours pour partir à la découverte de ce petit pays situé entre montagne et mer : Le Monténégro. Nous ne dépasserons la frontière que de quelques kilomètres. Mais c’est exactement la région autour de Kotor qui nous a presque le plus plu ! Cependant, ce n’est pas particulièrement facile d’accéder au Monténégro. En provenance de Croatie, nous devons passer trois frontières (la Bosnie est au milieu) et pour entrer au Monténégro, il faut un peu de patience.

» Kotor

Il est difficile de comparer le camping Autokamp Naluka à Morinj aux superbes campings de Croatie, mais il est situé sur les rives du fleuve et à seulement 3 minutes de la mer. Une famille des Pays-Bas avec de jeunes enfants nous tient compagnie ici. Et c’est le point de départ parfait pour partir à la découverte des environs de Kotor. Rien que le trajet en van aménagé le long des bouches de Kotor vaut le déplacement. Il nous faut 30 bonnes minutes pour atteindre la ville. Ici aussi, il y a de l’animation, mais nous trouvons un bon parking près du centre commercial Kamilija pour 3 € l’heure. D’ici, nous sommes en 10 minutes à pied dans la vieille-ville de Kotor, en longeant les immenses bateaux de croisière.

Visiter le Montenegro

Je tombe immédiatement amoureuse de Kotor, avec ses nombreuses petites places et ses jolies ruelles. Plus petite que Dubrovnik, mais aussi plus authentique quelque part. Kotor est également la ville des chats et à chaque coin de rue, nous tombons sur un nouvel adorable exemplaire. Et en plein soleil de midi, nous voulons malgré tout suivre la muraille de la ville vers le haut (prix d’entrée : 8 € par adultes). On peut prendre soit les escaliers, soit un chemin de gravier très escarpé. Nous avons la petite dans le porte-bébé. Après environ 20 minutes de marche, nous atteignons au moins une petite chapelle et décidons d’arrêter là notre randonnée. Le panorama est déjà spectaculaire et nous sommes complètement hors d’haleine. Mais cela vaut vraiment la peine !

» Col de Lovcen

De Kotor, nous partons en direction du nord vers le col de Lovcen. Comme en Slovénie, une route à lacets étroits monte abruptement dans la montagne pour redescendre aussi de la même manière de l’autre côté. Mais ici, les lacets sont vraiment incroyablement serrés et je ne voudrais pas passer ici avec un van plus grand. Entre temps, il y a de superbes points de vue sur les bouches de Kotor, on voit même jusqu’à la mer à Budva. Au sommet se trouve théoriquement le mausolée de Niegosza, mais nous n’arrivons pas jusqu’à là, car nous devons retourner au camping. C’est pourquoi nous faisons demi-tour à mi-chemin, mais nous savons déjà que nous reviendrons.

Col de Lovcen Montenegro
 


Conclusion

Après avoir passé 20 jours en van aménagé pour notre road trip dans les Balkans, ma première pensée lors de notre retour à Munich est : pourquoi avons-nous besoin de toutes ces choses et d’autant de place dans la maison ? Grâce au camping, on se contente de bien moins. Peu de choses suffisent pour être heureux. Deux lits, une mini-cuisine et la nature directement devant la porte ont amplement suffit à nos enfants. OK, quelques camarades et un petit terrain de jeux sur le camping ne sont pas négligeables. Pour le dire avec les mots de mon fils de 7 ans : « d’habitude, je ne veux pas partir 3 semaines en vacances, mais en van aménagé, c’était vraiment cool ! »

Envie de faire road trip dans les Balkans ?

Loue dès à présent un van aménagé