Skip to main content

Camping sauvage en Norvège
Notre dossier pratique

La Norvège, pays où la nature est fondée sur le droit de tous les hommes, aura de quoi satisfaire les amoureux de l’exploration avec son littoral d’une longueur de 80 000 kilomètres. Le pays peut se décrire en deux mots : liberté et nature. À bord de ton van aménagé, tu peux slalomer sur les routes montagneuses, te balader dans les forêts vierges et apprécier les paysages de randonnées à travers l’une des 1000 fjords que possède le pays. Faire du camping sauvage en Norvège c’est possible, mais certaines règles sont à tenir en compte, découvrons-les ensemble sans plus tarder !

Le camping sauvage en Norvège

Photographie : © roadsurfer GmbH / Lins Yas

En route pour la Norvège !

Découvre nos vans aménagés !


Le camping sauvage en Norvège : est-ce autorisé ?

La bonne nouvelle c’est que le camping sauvage en Norvège est autorisé ! La loi du « Norwegian Allemannsretten » autorise le droit d’accès du public à la nature et d’y passer du temps. Toutefois, certains points sont à prendre en considération, notamment si tu voyages en van aménagé ou en camping-car. Les voici juste en-dessous !

La règlementation du camping sauvage en Norvège

1. Utiliser un véhicule motorisé type van aménagé ou camping-car

L’autorisation du camping sauvage s’applique généralement aux campeurs non motorisés. Officiellement il est interdit de faire du camping sauvage avec ton van ou ton camping-car en Norvège. Cependant, certains lieux l’autorisent à condition de respecter les règles de bonne conduite – découvrons-les ensembles !

Tout d’abord, ton van aménagé doit être garé à plus de 150 mètres d’une habitation. Si tu décides de camper en pleine nature avec ton van, celui-ci doit être garé sur un emplacement, un parking ou au bord de la route afin de préserver la nature exceptionnelle offerte par le pays. En parlant de ça, peu importe où tu te trouves, penses à ramasser tes déchets et à laisser l’emplacement aussi propre qu’à ton arrivée. Cela compte aussi pour la vidange des toilettes : la Norvège possède l’un des meilleurs réseaux d’emplacements officiels pour vider les eaux grises et les toilettes. Ces emplacements sont signalés par des panneaux, faciles à repérer quand tu sillonnes les routes. Il est donc interdit de le faire ailleurs qu’à ces endroits.

2. Utiliser une tente classique

Observer les étoiles et te réchauffer auprès d’un feu de camp avant d’aller te coucher, c’est ton truc ? Alors n’oublie pas la toile de tente pour ton séjour en Norvège. Au plus proche de la nature et de lieux d’exceptions, tu pourras planter les sardines de ta tente en plein milieu de l’un des 47 parcs nationaux – par exemple le Dovre-Sunndalsfjella National Park. Un vaste étendu de nature accompagné de hauts sommets arrondies feront le bonheur des randonneurs. Et avec un peu de chance un bœuf musqué croisera ton chemin. Si tu te rends au nord du cercle polaire, ne manque pas les îles Lofoten et toutes les incroyables destinations de la Norvège du nord : Vesterålen, Andøya, Senja… En plus de faire de grandes économies puisque ton emplacement ne coûte…rien, ton réveil sera exclusif entre le lever de soleil et le chant des oiseaux.

3. S’approvisionner en pleine nature norvégienne

Tu veux tenter de vivre tel un viking le faisait au VIIIe siècle ? En Norvège c’est possible. Tu as par exemple l’autorisation de pêcher dans les eaux salées et dans les fjords sans possession d’un permis de pêche. La seule condition est que le poisson soit utilisé pour ta consommation personnelle. Pour un repas complet, tu peux y ajouter des champignons et des bais. En Norvège, de nombreuses variétés sont autorisées à être cueillies tant qu’elles ne se trouvent pas sur une propriété privée. Et pour faire chauffer le tout, rien de mieux qu’un feu de camp. Cette pratique est autorisée, mais certaines règles sont à suivre : il n’est pas autorisé d’allumer un feu proche des forêts ou sur une terre non cultivée entre le 15 avril et le 15 septembre. Il est également interdit d’utiliser des branches d’un arbre vivant – En fonction du lieu ou de la commune, d’autres réglementations peuvent s’appliquer. Mieux vaut te renseigner à l’avance.

Les alternatives au camping sauvage

Tu veux vivre une expérience unique en pleine nature sans laisser de côté ton confort quotidien ? Plusieurs alternatives s’offrent à toi. Avec ton van aménagé, tu peux facilement trouver un emplacement dans un camping un peu partout en Norvège. Selon tes besoins et ton budget tu peux opter pour des vacances glamping : camping version glamour et luxe. Autre possibilité : séjourner sur une aire de stationnement permettant de passer la nuit et de remettre le van à jour pour les prochaines expéditions. Tu peux par exemple trouver un emplacement en Norvège grâce au site Nafcamp ou à l’application NorCamp. Alors, on part quand ?

Roadtripper en fonction de la météo

En Norvège, le temps n’est pas toujours au beau fixe. L’avantage, c’est qu’avec ton van aménagé tu as la possibilité de te déplacer d’une région à l’autre sans te compliquer la vie. Tu n’as qu’à suivre le beau temps et hop, la belle journée – ou la nuit au sec peut commencer. Grâce au site yr.no tu pourras suivre la météo de très près et fuir le mauvais temps rapidement. C’est une solution efficace pour savourer ton séjour en camping sauvage en Norvège.

Prêt à explorer la Norvège ?

Réserve un van roadsurfer