Skip to main content

TA LOCATION DE CAMPERVAN

Camping en Croatie

Les îles de Krk, Cres, et Losinj vous attendent !

Des vacances en camping au top : galets rutilants, côtes rocheuses accidentées dans les eaux bleu azur, forêts de pins odorantes sous la chaleur estivale de la Méditerranée : la Croatie offre une expérience de la nature splendide, des installations sportives attrayantes et certains des meilleurs campings d’Europe. Deux collègues des roadsurfer se sont rendus avec leurs enfants sur les îles de Krk, Cres et Losinj dans la baie de Kvarner – des vacances de rêve en Bulli dans le nord de la Croatie. Le camping en Croatie, c’est un vrai plaisir : alors partons sur la route !

Réserve maintenant ton roadsurfer !

Camping auf Inseln Kroatien roadsurfer Campingplatz

Camping dans les îles croates


Camping dans la baie de Kvarner

Camping auf Inseln Kroatien Wald Meer

Tu comptes prendre des vacances en camping à Krk, Cres ou Losinj avec ton campervan ? Dan ce cas, nous avons plein de conseils utiles – comme certains des meilleurs campings de la baie de Kvarner, d’excellentes excursions et des conseils sur l’itinéraire à prendre depuis l’Allemagne en passant par l’Autriche et la Slovénie jusqu’à la Croatie.

De Munich à l’île de Krk en passant par la Slovénie

Nous partons vers 19 heures de Munich et prenons la A8 en direction de Salzbourg. En ce week-end de vacances estivales bavaroises, nous nous attendons au pire en termes de bouchons mais passons d’abord sans problèmes.

Sur le tristement célèbre Irschenberg, nous achetons la vignette autrichienne de 10 jours pour 10 euros obligatoires. Pratique : la vignette pour la Slovénie est également proposée ici. Une vignette de 7 jours ne nous suffit pas d’un point de vue des dates – nous avons donc besoin d’une vignette mensuelle. Ici, on nous dit que le campervan, qui est généralement traité comme une voiture, doit payer le double cette année : 60 euros ! « Schoad ! » – Dommage ! – diraient les Autrichiens, mais nous n’avons pas d’alternative – nous pensons. Parce qu’en réalité, nous avons été classés par erreur comme fourgonnette et aurions pu nous en sortir moins cher en tant que mobil-home. Nous n’aurions en fait dû payer que 30 euros. C’est bête. Mais continuons : les deux vignettes collées sur le pare-brise et le long de l’autoroute Tauern en direction de la Carinthie.


Nous contournons le tunnel de Karavanke en passant par le Wurzenpass escarpé

Avec Google Maps, nous suivons la situation suivante : fermeture totale du tunnel de Karavanke à voie unique en raison d’un accident. Bien sûr, nous ne voulons plus passer par là. Le plan : on fait le tour du tunnel. Dans l’obscurité du Wurzenpass, nous avons l’impression de suivre une ancienne route de contrebande. À travers des forêts profondes et des pentes escarpées, nous nous frayons un chemin à travers les virages serrés de l’Autriche à la frontière slovène. Les pentes sont si extrêmes que l’air ne sent pas les aiguilles de pin, mais le plastique brûlé des freins trop sollicités. Ce serait inconcevable de voyager avec un campervan plus grand et large – un des points forts de notre petit et agile VW T6 !

Malheureusement, nous ne sommes pas assez cools…

Malheureusement, notre plan initial de faire les 550 kilomètres en 6 heures n’est plus vraiment faisable. La conduite sur les petites routes est bien sûr un peu plus fatigante et nous recherchons donc un lieu pour passer la nuit à une heure du matin dans l’arrière-pays slovène. Malheureusement, nous ne sommes pas assez cools pour le camping sauvage. Au milieu de nulle part, nous nous décidons pour une station-service délabrée, où il y a au moins un peu de lumière. La prochaine fois, nous voudrions être un peu plus courageux et choisir un plus bel emplacement. Promis ! Mais pour l’instant, il faut monter le toit, sortir le sac de couchage du placard et enfin fermer les yeux.

Sans ferry : via Rijeka et le pont vers l’île la plus proche de Krk

Le lendemain matin, on se réveille de bonne heure grâce au bruit de la station-service et prenons les voiles en direction de Rijeka – la plus grande ville de la côte près de Krk, renforcés par notre café et nos croissants. Fascinés par de gigantesques affiches indiquant les bureaux de change (quand avons-nous entendu ce mot pour la dernière fois ?!) – bien sûr, sans commission (!) -, nous passons la frontière sans un seul kuna croate dans nos poches. Les petits cabanons nous semblent un peu trop bizarres. D’abord, nous voulons faire confiance à l’euro soi-disant si populaire ici. Pas forcément la meilleure idée, car même à Krk, nous avons ça et là des soucis pour payer en euros. C’était à s’y attendre.


Un vrai sentiment de vacances

Camping auf Inseln Kroatien Krk Sonnenuntergang

La traversée du pont en direction de Krk est vraiment magnifique. La vue sur la baie de Kvarner devant nous, sous un soleil d’été éclatant, est magnifique ! Mais à première vue, l’île de vacances est tout de même encore un peu aride. Et la vue sur l’industrie de plein l’air partiellement rouillée diminue légèrement le sentiment d’idylle. Mais dès que nous sommes arrivés sur l’île, nous éteignons la clime et laissons pénétrer l’odeur du maquis méditerranéen dans notre campervan. Forcément, ça crée tout de suite un sentiment de vacances.

Camping sur Krk : de magnifiques baies de gravier, une eau cristalline

Nous nous dirigeons vers notre premier camping : le camping Nivijce au nord-est de l’île de Krk. Ce camping bénéficie d’une belle et large plage de gravier et de la proximité du petit village de Nivijce avec un port de plaisance pittoresque et de beaux endroits pour dîner. Il n’y a que quelques places de parking directement au bord de l’eau, mais de nombreux emplacements offrent une vue sur la mer et se trouvent à quelques mètres à pied de la plage et de la petite promenade avec bar de plage. Pour les enfants, le premier moment fort est déjà au niveau la réception, moderne et tout nouvellement construite : pendant que les parents s’enregistrent, les enfants sautent dans la piscine à balles. Ce n’est qu’avec la perspective d’une balade en voiture électrique à travers le camping qu’on peut les en faire sortir – après tout, nous avons encore besoin d’un bel espace de stationnement !


Nos 3 meilleurs campings sur Krk

  1. Camping Nivijce – grande et belle plage de graviers, joli bar de plage, proche du port, idéal pour les familles avec enfants.
  2. Camping Glavotok – magnifiquement situé à côté du village historique de Glovotok, mais plage très rocheuse, qui nous semblait moins confortable avec les enfants.
  3. Camping Jezevac – grande et belle plage de graviers ! Réserve ta place au devant à l’avance.

Krk: sites touristiques et beautés naturelles

Krk est l’une des plus belles îles du nord de l’Adriatique – reliée par un point contrairement aux îles de Cres ou de Losinj – et a beaucoup à offrir en termes de paysage et de culture. En plus d’une gamme presque infinie d’îles vallonnées, « l’île dorée » impressionne par ses cascades romantiques dans le territoire intérieur, ses villes médiévales comme Krk et ses petites marinas pittoresques comme celle du village de Nivijce.

Le campervan VW trouve toujours sa place

Depuis le camping Nivijce, nous conduisons environ 30 minutes avec notre campervan jusqu’à la capitale de l’île du même nom, Krk. Aux portes de la vieille ville, nous trouvons assez rapidement une place sur l’un des parkings payants en amont. Les camping-cars ne sont pas autorisés ici, mais comme toujours, le campervan VW passe ici comme une voiture normale et, grâce au toit ouvrant, n’est pas reconnaissable comme mobile-home. Va vérifier toi-même.

Les horloges musicales nous amusent beaucoup

À Krk, il vaut la peine de se promener dans les rues étroites jusqu’à la cathédrale du Ve siècle avec son autel en marbre, ses piliers de pierre corinthiens et ses symboles chrétiens. Sur notre chemin à Krk, les enfants et les adultes sont fascinés par les petites horloges musicales le long du chemin, à partir desquelles les promeneurs peuvent eux-mêmes recréer diverses mélodies bien connues – en passant, elles sont fabriquées ici à la main.

Chaque tir un coup – ou pas !

Bien entendu, nous visitons également le petit « château-fort » sur le port et profitons de la vue magnifique sur la côte croate. Le fort Frankopan dispose de sculptures en pierre datant d’il y a des centaines d’années et d’un beffroi, d’une armure de chevalier et d’une vieille balance à grain. Le clou de notre visite : nous essayons l’arbalète pour la première fois contre le mur extérieur du château et tirons pour 15 kuna 3 flèches sur ou bien à côté de la cible. Eh bien, un essai en valait la peine. Nous nous récompensons avec un délicieux repas de moules et une soirée promenade – armés de glace, bien sûr – à la marina.

A propos, dans une petite baie à l’est de la ville de Krk se trouve la petite île de Košljun avec un monastère franciscain – mais nous avons réservé cette excursion pour notre prochaine visite.

Notre conseil roadsurfer : si tu as envie de faire une petite sortie depuis Krk, tu devrais faire un tour dans l’un des petits semi-sous-marins : petits et grands peuvent y gagner une bonne idée du monde sous-marin de l’Adriatique depuis des hublots sous l’eau. Les semi-sous-marins partent quasiment toutes les heures le long de la côte de l’île croate. Si tu veux plus d’émotions, tu peux aussi explorer la baie de Kvarner lors d’une visite adrénaline en bateau rapide, qui va jusqu’à 900 CH.

Cres : exploration de la prochaine île

Camping auf Inseln Kroatien Krk

En fait, nous aimons tellement Krk que nous pourrions facilement rester ici – mais la curiosité nous pousse à continuer pour découvrir les îles croates. Après 3 jours de camping à Krk, nous décidons de nous rendre sur l’île voisine de Cres. Pour cela, nous conduisons environ 30 minutes vers le sud de l’île jusqu’à l’embarcadère du ferry Valsbiska et devons nous rendre compte : nous ne sommes pas les seuls ici. La queue grimpe le long de la route sur quelques kilomètres et d’autres vacanciers croates plus expérimentés nous apprennent qu’il faut descendre du bus et acheter un billet à l’avance au bas de la jetée. Si on ne le fait pas, on risque de ne pas pouvoir monter à bord du ferry lors de la prochaine « vague ». Le billet pour la traversée vers Cres coûte pour le campervan VW avec deux adultes (les enfants de moins de 6 ans ne paient pas) environ 25 euros par trajet.

Conseil roadsurfer : ce n’est pas la peine de réserver sa place sur le ferry de Krk à Cres à l’avance. Il suffit d’acheter le billet pour Cres directement à l’embarcadère, puisqu’on ne peut de toute façon pas éviter la file d’attente.

Recherche de camping

Camping auf Inseln Kroatien Rezeption

Nous attendons environ 1 heure, puis nous sommes déjà sur le bateau et profitons de la traversée en ferry dans la baie de Kvarner. Malheureusement, elle ne dure qu’environ 40 minutes par beau temps et nous sommes beaucoup trop vite à Merag, sur le littoral de Cres. Après, la colonne de voiture descend assez vite du ferry et nous filons intact à travers l’île, dont le paysage rappel d’abord beaucoup celui de Krk. Ici aussi, nous n’avons pas réservé de camping à l’avance, pour nous faire nos impressions par nous-même. Grâce aux recommandations de nos amis, nous avons ce trois campings dans le radar :

Top 3 campings sur Cres

  1. Camping Kovacine – grand camping près du ferry, plage de graviers, quelques beaux endroits dans la pinède, plein de sports nautiques
  2. Camping Baldarin – très isolé, camping romantique, baie tranquille, principalement nudiste
  3. Camping Slatina – convient particulièrement aux propriétaires de chiens

Nous ne trouvons d’abord pas

Nous décidons de nous arrêter à tous les trois et les inspectons tour à tour du nord au sud. Le camping Kovacine sur la Cres est le premier sur notre programme car il est situé près du ferry. Il est également annoncé dans de grandes affiches sur la rue principale de l’île. Nous soupçonnons qu’il ne s’agit pas d’un conseil d’initié.

Cependant, nous ne nous rendons compte de l’énorme dimension de ce camping croate que quand nous retrouver à pied à 38 degrés dans la chaleur de midi à devoir nous chercher un emplacement. Munis d’une carte des lieux et d’une bouteille d’eau, nous commençons et ne sommes pas impressionnés par les premiers 3 000 places de stationnement dans la zone supérieure. Après 15 minutes de marche, nous atteignons la belle plage de graviers de la baie avec la pinède à proximité. Ici, nous aimerions bien rester, notamment à cause de l’offre en sports nautiques – mais dans les environs immédiats, la plateforme de baignade en béton nous décourage à nouveau. Après une heure de recherche, nous abandonnons. Notre conclusion : nous ne trouverons ici aucun endroit qui nous convient !

Cres offre de nombreuses possibilités

Le camping suivant est le camping Slatina. Celui-ci est prisé partout comme un camping pour les propriétaires de chiens – comme nous n’avons pas de chien avec nous, nous faisons coucou de loin et prenons les voiles vers le sud de l’île de Cres en direction du camp naturiste Baldarin.

Temps pour le camping naturiste Baldarin. Des vacances en camping dans une zone nudiste sont une première pour nous et l’idée de saluer nos voisins nus nous laisse tout de même un peu mal à l’aise.

La petite route qui traverse les oliveraies jusqu’à la pointe sud de Cres vaut à elle seule le détour. Lorsque nous arrivons, nous pouvons au moins explorer le camping en bus et ne pas avoir à marcher autour de la pointe de l’île. Pour être honnête, la mer ici ressemble plus à un petit étang de village tellement elle a l’air calme, et n’est donc pas très tentante malgré son côté idyllique – du moins pas pour faire de la planche à voile. Par contre, les amateurs de stand-up paddle en auront sûrement pour leur argent.

Nudiste ? Voyons voir…

Et puis vient le choc (pour nous !) : Lorsque nous quittons la zone textile, qui est délimitée une barrière et pas particulièrement attrayante, tout le monde est effectivement nu ! Nous avons les yeux comme des soucoupes et mettons par sécurité rapidement nos lunettes de soleil. Après tout, nos regards pourraient révéler notre virginité naturiste.

Il est certain que les esprits diffèrent en ce qui concerne le camping nu et nous aussi constatons que le camping naturiste en Croatie pourrait être le meilleur choix : ne pas laver ses vêtements, ne pas toujours avoir à sécher son maillot de bain mouillé, se promener sans bagage au lavoir, etc. MAIS nous réalisons : nous n’y arrivons tout simplement pas ! Non, nous ne pouvons pas nous asseoir nus dans restaurant, donner de l’élan à nos enfants  dans l’air de jeu nus, demander un briquet à nos voisins nus.

Le projet nudiste s’achève rapidement

Néanmoins, un emplacement fantastique au premier rang du camping nudiste de Cres surplombant la mer reste très attrayant ! C’est pour l’instant le plus bel endroit que nous avons vu ici en Croatie. En fait, nous aurions assez d’espace privé pour nous et ne serions pas sur un présentoir. Malheureusement, ce terrain est réservé et nous décidons à ce stade de mettre fin à notre projet naturiste. Nous avons une recommandation d’un ami à environ 45 minutes d’ici, vers laquelle nous nous dirigeons maintenant. On va quand même y arriver !

Camping auf Inseln Kroatien Losinji

Camping Mali Losinj : magnifique avec le campervan !

La petite ville médiévale d’Osor – directement entre Cres et Losinj – est charmante et pittoresque, où les îles sont reliées par un petit bout de terre étroit. Suivant une route étroite – de l’eau à gauche et à droite – nous mettons le cap sur la plus méridionale des trois îles et profitons de la route le long de la côte.

Depuis la route, on peut déjà voir de nombreuses petites baies, qu’il serait mieux d’explorer en bateau. Des maisons colorées et une touche méditerranéenne font de cette petite île de l’Adriatique une destination de vacances idéale avec de délicieuses glaces, des cevapcicis et des fruits de mer.

Manger en Croatie : spécialités de la baie de Kvarner

La baie de Kvarner est surtout connue pour le fromage des îles ou des montagnes (« formajele »), le prosciutto (« prsut »), et les olives vertes et noires. Cette composition nous rappelle les tapas espagnoles. Sont également très populaires l’agneau à la broche (« na raznju ») ou le four traditionnel (« janjetina ispod peke »), la salade de poulpe, les langoustines, les poissons scorpions, la venaison, les gâteaux à la levure et les frites. Et bien sûr les cochons de lait qu’on peut même déguster au bord de la route ou directement sur le camping ! Pour être honnête, nous nous limitons principalement aux spaghettis Scolgio, qui sont omniprésents, ou tout simplement aux très populaires cevapcicis – de préférence sur notre barbecue au camping de Mali Losinj.


Mali Losinj et le camping Cikat

Camping auf Inseln Kroatien Kinder Meer

Après le camping Lopari et le camping Poljana, qui ne nous plaisent pas vraiment, nous trouvons avec notre campervan sur recommandation le camping Cikat. Une fois le long de la soi-disant baie des dauphins, où on voit parfois les grands dauphins (nous les avons manqués !), et de la ville de Mali Losinj, qui se trouve à 15 minutes à pied du camping, nous atteignons la grande pinède dans laquelle le camping Cikat est situé avec de nombreux emplacements offrant une vue sur la mer.

Grand parc aquatique d’eau salée

L’ombre des grands arbres à 38 degrés de température extérieure fait du bien et nous plongeons directement dans le parc aquatique de Cikat (attention à l’eau salée !) et faisons la course dans les toboggans. Si tu aimes l’agitation de l’Aqua-Gym et du paradis de glissades pour les enfants, cet endroit est fait pour toi ! Pour nous, une visite a suffit.

Enfin à destination : le soir, nous profitons d’un beau coucher de soleil avec notre bière de chemin et nous nous asseyons sur le promontoire, d’où le soleil semble s’enfoncer dans la mer. Nous avons rarement vu un ciel aussi rose ! Et c’était vraiment juste UNE bière !

Dans les jours suivants, nous explorons avec nos vélos (qui ont vraiment fait leurs preuves !) les criques voisines avec plein d’offres en sports nautiques et de petits restaurants. La baie Nobel juste à côté de Cikat avec son hôtel 5 étoiles « Bellevue » attire des touristes de toute l’Europe qui cherchent à se détendre dans les eaux turquoises autour de l’île de Losinj.

Excursion en bateau : Losinj, Susak et Ilovik

Camping auf Inseln Kroatien

La Croatie est le paradis des amateurs de bateau par excellence – une information qui s’est entre temps bien répandue. Avec une mer très calme, de nombreuses petites baies insulaires et des possibilités d’amarrage très attrayantes, tout le monde devrait aller sur l’eau, s’il n’a pas déjà le mal de mer en canoë.

Nos conseils :

  • Loue un canoë dans la baie voisine de Cikat et pagaie de baie en baie.
  • Loue un stand-up (SUP) au camping Cikat et prouve ta stabilité, même dans les vagues.
  • Le plus in, c’est le animaux flotteurs ! Qu’il s’agisse d’un flamant rose, d’une licorne, d’un cygne, d’un ananas ou d’un morceau de pizza, TOUT LE MONDE possède un animal flotteur encore plus grand !
  • Excursion en bateau depuis le port de Mali Losinj : tu sautes des rochers, fais de la plongée avec un tuba dans une grotte et te diriges vers l’île d’Ilovik – la nourriture et les boissons sont préparées à bord.
  • Tu as un permis de navigation ? Au camping Cikat, tu trouveras un petit stand sur la plage où tu peux louer un bateau à 150 euros par jour. C’est quasiment donné par rapport aux autres pays du sud de l’Europe.

Nous avons la chance d’être en possession d’un permis de conduire bateau. Nous faisons donc le tour de l’île en une journée, nageons et faisons de la plongée en apnée dans les baies de Losinj. Nous nous arrêtons à Ilovik (il y a même une baie de sable avec une touche caribéenne !) et dans la ville de Veli Losinj. Peu de régions de vacances aussi merveilleuses peuvent proposer à côté de l’offre touristique tant de tranquillité, de détente et, oui, aussi un peu de somnolence. Ici, tu es assuré de réduire ton niveau de stress !

Dans l’ensemble, Mali Losinj est parmis les trois îles de la baie de Kvarner celle qui nous plait le plus. Donc, si tu veux explorer Krk, Cres ou Losinj avec le campervan, c’est là que tu devrais te prendre le plus de temps. Le trajet en vaut la peine !


Camping sur Losinj, Krk, Cres

L’offre de camping sur les îles de la baie de Kvarner est énorme et variée. Tous les campings de Krk, Cres ou Losinj sont assez grands, magnifiquement situés au bord de la mer et ombragés par la forêt de pins. Donc, tu ne peux pas te tromper ici. Notre recommandation : si tu veux rester plus longtemps au même endroit, tu devrais réserver à l’avance, du moins pendant la haute saison. Par contre, pas la peine de réserver le ferry de Krk à Cres.

En ce sens, nous espérons avoir suscité ton intérêt et t’avoir donné envie de vacances en camping dans la baie de Kvarner. C’est ton tour d’essayer le projet camping en Croatie ! Notre conseil : le camping en Croatie avec un campervan : louer un campervan et longer la baie de Kvarner est l’un des plus beaux voyages en Europe !

Location van aménagé !

Vérifier la disponibilité