Skip to main content

Antivol et porte-vélos, tout savoir

Le vélo plaît de plus en plus aux voyageurs et surtout aux camping-caristes. En road-trip, en bivouac ou en camping, le vélo permet de se déplacer n’importe où, tout en étant à l’écoute de son corps et en respectant la nature. Cependant, une des plus grandes frayeurs de tout cycliste, c’est le vol de son vélo ! Entre la perte d’argent et parfois, la grande valeur sentimentale qu’on accorde à son deux-roues, le vol d’un vélo n’est jamais agréable. Dans cet article, on te donne tous nos conseils et nos bonnes pratiques pour sécuriser au mieux ton vélo lors d’un road-trip, ainsi que toutes nos astuces pour choisir un antivol adapté à ton porte-vélos.

Louer un véhicule aménagé

Vanlife Bike VW California T6.1

© roadsurfer GmbH / Sécuriser son vélo lors d’un road trip

Les différentes possibilités pour sécuriser son vélo avec son porte-vélos

Il existe de nombreuses possibilités pour sécuriser son vélo sur un porte-vélos ou sur un camping-car. Une fois ton vélo installé sur le porte-vélos, tu peux l’attacher avec un antivol, des sangles ou encore, des cadenas.

Cadenas en U

Ce système d’antivol est le plus plébiscité par les cyclistes. En effet, il est certes volumineux et lourd, mais c’est le plus efficace. Les cadenas en U sont épais, entre 12 et 16 cm de diamètre, donc très difficile à couper. C’est un bon rapport qualité/prix.

Antivol pliant

Ils sont aussi lourds que les cadenas en U, mais plus compacts et plus discrets. C’est très utile pour le transport, dans un sac à dos par exemple. De plus, les antivols pliants sont un bon complément de tout autre antivol. Ils ne sont pas aussi efficaces qu’un U, mais bien plus sûr que les câbles ou que les antivols classiques.

Chaînes

Ce système de protection est de moins en moins utilisé par les cyclistes qui partent en road-trip. En effet, elles sont lourdes, donc peu pratiques à transporter. Cependant, si tu utilises ce type de produit, pense à ajouter des antivols de cadre afin de protéger les parties sensibles de ton porte-vélos quand tu le fixes sur le porte-vélos.

Système monté directement sur le cadre

Les marques développent de plus en plus ce type d’antivol. C’est très pratique, car cela permet de bloquer une roue et donc, de ne plus pouvoir faire rouler le vélo.
Ces antivols en forme de fer-à-cheval peuvent être montés sur les freins comme les bloques-roues. C’est facile et rapide d’utilisation, car en un tour de clé, la roue est bloquée. Il est fixé directement au vélo, tu n’as pas besoin de l’enlever, car tu peux rouler normalement quand il est ouvert. Utilise-le notamment pour des arrêts minutes comme pour aller faire des courses.

Antivol avec alarme sonore

Dans les antivols, pratiques, rapides, légers, discrets et peu encombrants lors des petits arrêts, il y aussi ceux avec alarme. Ces antivols dissuadent les voleurs. Ils ne doivent cependant pas être utilisés seuls, mais en complément d’une autre protection. Dès qu’une personne s’approche de ton vélo, le fait bouger, ou essaye de crocheter la serrure alors une alarme retentira. Fais cependant attention de ne pas l’activer quand tu es dans le van ou dans le camping-car avec ton vélo. En effet, en marchant dans ta voiture, tu peux faire trembler le sol et donc, faire bouger le vélo. Le signal sonore risque alors de se mettre en marche.

Bras de fixation avec serrure

Enfin, pour terminer avec les différentes options pour accrocher son vélo à son porte-vélos, il y a les serrures des bras de fixation ou les serrures des porte-vélos pour boule d’attelage. Certains équipementiers comme Thule munissent leur porte-vélos de serrures. Elles ne sont malgré tout, pas suffisantes, car souvent bas de gamme. Pense donc toujours à mettre une deuxième sécurité afin de protéger de manière optimale ton vélo.

Les bonnes pratiques à suivre pour sécuriser son vélo correctement lors d’un road-trip

En plus d’attacher un antivol à ton porte-vélos, et d’utiliser différents procédés pour sécuriser ton vélo dans un camping, on te donne une liste de bonnes pratiques et de conseils afin de limiter les vols. Ces conseils sont notamment à utiliser lorsque tu attaches ton vélo dans le camping dans lequel tu résides ou dans la rue pendant la visite d’un site touristique.

1- Évite de laisser trop longtemps ton vélo hors de vue quand tu es près d’un spot touristique, surtout s’il s’agit de vélo haut de gamme.
2- Cadenasse toujours le vélo, même si c’est un arrêt minute. Le plus souvent, les vols s’effectuent lors des petites courses ! L’idéal, c’est de l’attacher à un élément du mobilier urbain comme une rambarde, un panneau de signalisation, un lampadaire, etc. On te conseille également de le laisser visible, et non dans une rue isolée.
3- Utilise de bons antivols et pas seulement des petits antivols ou des chaînes.
4- Utilise une bâche pour cacher les vélos, si tu les laisses sur un site exposé ou dans un camping. Il doit cependant toujours être attaché !
5- Vide toujours les sacoches de ton porte-bagage ou de ton panier avant de le laisser sans surveillance. Prends les objets précieux avec toi. Si tu es en bivouac, rentre-les dans la tente, sinon, range-les dans ton van.
6- Fais marquer ton vélo. Si tu le perds ou si tu le fais voler, tu pourras plus facilement l’identifier.
7- Enlève la batterie, si tu as un vélo électrique. Un vélo sans batterie, c’est moins attrayant et cela permet aussi de le garder plus longtemps. En effet, pour ce type de vélo, ce n’est pas idéal de le laisser sous le soleil, la pluie ou le froid.
Voilà, tu as désormais toutes les infos pour partir en road-trip avec ton camping-car et ton vélo. Si tu cherches un camping pour te reposer, n’hésite pas à te rendre sur Roadsurfer.spot. Tu pourras facilement trouver et réserver une aire d’hébergement qui se trouve à proximité de toi.

Loue un van et voyage flexible !

Découvre nos vans aménagés