Skip to main content

Direction la Norvège en camping car !

Auteur : Annika Ziehen

Fjords sauvages, massifs montagneux, villages de pêcheurs pittoresques : la Norvège est synonyme d’aventure et de liberté totale pour les amateurs de camping

Il existe au total 18 routes panoramiques qui sont parfaites pour découvrir la Norvège en camping-car. Elles ont en commun, d’une part, de courtes distances, ce qui te laissera plus de temps pour explorer le paysage environnant, et, d’autre part, une fusion de la nature et du design, ce qui rend les régions particulièrement attrayantes. Nous te proposons nos 3 itinéraires préférés pour un tour de Norvège en camping-car.

Découvre nos vans aménagés

© roadsurfer GmbH / Marina Selezneva

L’arrivée en Norvège en camping-car depuis la France

Avec le ferry

Le mieux, c’est de rejoindre l’Allemagne puis de prendre le ferry à partir de là pour atteindre la Norvège en camping-car. La Color Line t’amène directement de Kiel à Oslo, même s’il faut compter plus de 20 heures pour la traversée. L’alternative consiste à combiner ton tour de Norvège en camping-car avec une traversée du Danemark, car il existe également de nombreuses liaisons en ferry vers la Norvège à partir de ce pays.

Par la route

Il faut de la patience et de l’endurance pour rejoindre la Norvège par la route si tu roules en camping-car. Tu peux traverser l’Allemagne, la Suisse ou la Belgique selon ton point de départ. Ensuite, tu as le choix de passer par la Russie et la Finlande ou par la Suède. La route européenne E6 traverse Malmö et Göteborg pour rejoindre le Sud-est de la Norvège. Le trajet est d’environ 1947 km depuis Paris et 3000 km depuis Marseille.

Rouler en Norvège en camping-car – conseils pour la circulation

  • En général, la vitesse est limitée à 80km/h en Norvège. Au centre-ville, la limite de vitesse en vigueur est de 30 km/h, tandis qu’elle est de 50 km/h en ville. Il n’y a que sur les voies rapides que tu peux rouler à 100 km/h.  Mais c’est souvent la météo et la qualité des routes qui détermineront si tu peux ou non rouler à la vitesse maximale autorisée.
  • Pense à contrôler la profondeur de sculpture de tes pneus avant de prendre la route : en été, tes pneus doivent avoir une profondeur de sculpture d’au moins 1,6 mm et en hiver d’au moins 3 mm.
  • Pour voyager en camping-car en Norvège, ton véhicule doit être équipé d’un gilet de sécurité et d’un triangle de signalisation, et il faut aussi que tu souscrives une assurance responsabilité civile.
  • Les enfants mesurant moins de 135 cm doivent être assis dans un siège enfant adapté et, bien évidemment, la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les occupants !
  • La loi impose de conduire avec des feux de croisement, même de jour
  • Ne touche pas à ton téléphone portable pendant que tu conduis ! Si tu te fais prendre, l’amende sera salée, donc si nécessaire, le kit mains-libres est la seule option.
  • Les Norvégiens ne plaisantent pas non plus avec la conduite en état d’ivresse – le taux d’alcoolémie maximum pendant la conduite est de 0,2. Il faut aussi faire attention aux médicaments. S’il y a un triangle rouge sur l’emballage, c’est qu’il ne faut pas conduire après les avoir pris.

Les meilleures itinéraires de road trip en Norvège

6 jours en van aménagé dans le sud de la Norvège

Si tu souhaites découvrir le sud de la Norvège en camping-car, nous te recommandons la route de Ryfylke. L’itinéraire offre des panoramas incroyables, un historique industriel et de l’aventure sur les fjords.

Avant d’entamer ton voyage en van aménagé, assure-toi que les routes sont accessibles. En général, la saison des voyages est l’été, et les routes sont fermées de novembre à juin en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Jour 1 – Oanes

  • Une randonnée à Preikestolen est un must absolu dans le sud. L’impressionnant plateau rocheux s’élève à 600 mètres au-dessus du Lysefjord. La randonnée fait environ 4 km.
  • Si tu veux profiter d’une vue imprenable sur le fjord sans aucun effort, rends-toi plutôt au point de vue de Hø.
  • Mets les voiles sur le Lysejord ! Les bateaux d’excursion proposent de superbes croisières dans les fjords et les chutes, entourés de montagnes, de chutes d’eau et de colonies de phoques.

Jour 2 – Ropeid

  • Juste avant d’arriver à Ropeid, il faudra t’arrêter à l’aire de repos d’Ostasteidn. Une vue imprenable sur le Sandsfjord et des toilettes recouvertes de mousse t’attendent !
  • Visite les impressionnantes chutes d’eau de Honganvikfossen et de Svandalsfossen. Si les 540 marches ne te découragent pas, tu pourras même admirer Svandalsfossen d’en haut.
  • Fais une promenade en bateau à travers le Sandsjford jusqu’à la belle île de Foldø.

Camping : Vågen Naturcamping

Jour 3 – Sauda

  • Visite le musée des anciennes mines de zinc d’Allmannajuvet pour tout apprendre sur l’histoire du minerai de zinc qui était exploité dans la région.
  • Les enfants peuvent se lier d’amitié avec des chèvres, des cochons et des lapins dans le parc d’Andedammen – n’oublie pas de prendre un pique-nique !
  • Depuis le parc, marche le long de la rivière Lona jusqu’au point de vue de Rondehauen – la vue en vaut la peine.

Camping : Sauda Fjord Camping AS

Jour 4 – Røldal

  • Allume d’ores et déjà ta gazinière roadsurfer, car il est très facile de pêcher la truite dans le lac Røldalsvatnet.
  • La principale attraction de la ville est l’église à douves du 13ème siècle. Même si tu ne crois pas aux miracles, elle vaut la peine d’être visitée.
  • La neige est abondante à Røldal, même en été – tu peux skier sur les sommets même pendant les mois les plus chauds.

Camping : Røldal Hyttegrend Camping & Caravanning

Jour 5 – Sable

  • Visite le musée Ryfylke, où tu pourras tout apprendre sur l’histoire de l’âge d’or de la pêche au hareng. Tu pourras également admirer un cargo traditionnel restauré.
  • Fais un tour en radeau en caoutchouc sur la rivière Suldalslå.  Tu n’as pas besoin de nerfs en acier, car la vitesse est modérée et la vue est magnifique, digne d’une carte postale.
  • Ensuite, il faut visiter l’atelier du saumon, le premier en Norvège où l’on peut observer les saumons grâce à des fenêtres en verre et une caméra sous-marine sur l’échelle à saumons.

Camping : Rv. 13 Camping

Jour 6 – Oanes

  • Non loin de Oanes se situe Kjerag, le plus haut sommet de la région. C’est un endroit idéal, surtout en été, où tu peux observer de courageux adeptes du Base Jump.
  • Si tu oses, tu peux prendre une photo souvenir sur le Kjeragbolten, un rocher coincé dans une crevasse – 1084 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Norway Night

© roadsurfer GmbH / Anjuna Hartmann & Marco Freundenreich

8 jours en camping-car aux îles Lofoten

Les îles Lofoten sont l’une des régions de vacances les plus populaires de Norvège, et ce n’est pas sans raison. La mer et les montagnes, les plages de sable blanc et les falaises escarpées se conjuguent pour créer une toile de fond fantastique pour ton road trip. N’oublie pas ton vélo, car l’itinéraire, qui fait également partie de la véloroute nationale 1, est parfait pour les excursions à vélo !

Jour 1 – Reine

  • La montagne de Reinebringen présente à peine 450 m d’altitude, mais la vue du sommet est l’une des plus spectaculaires de Norvège et la randonnée en vaut vraiment la peine.
  • Le point de vue de Reinehalsen se trouve au pied de la montagne et constitue une bonne option pour ceux qui ne veulent pas faire de randonnée. Tu auras une vue imprenable sur Reine, la chaîne de montagnes et le Reinefjord.
  • Fais une excursion en kayak sur le Reinfjord pour admirer les petites îles, le port et le magnifique paysage côtier depuis l’eau.

Notre conseil : De janvier à mars et de septembre à octobre, des ateliers sont organisés pour t’apprendre à photographier les aurores boréales !

Camping : Moskenes Camping

Jour 2 – Ramberg

  • Une randonnée à Kvalvika et Ryten, dans le parc national de Lofotenodden, doit absolument figurer sur ton programme. Les vues sont tout simplement spectaculaires et les itinéraires sont même adaptés aux familles.
  • La plage de Ramberg est considérée comme l’une des plus belles de la région – eau bleue, baie verte et montagnes en arrière-plan – que demander de plus !
  • Fais une excursion dans le charmant Nusfjord, l’un des villages de pêcheurs les plus anciens et les mieux préservés du pays. Si tu veux t’échapper de ton roadsurfer pour une nuit, tu peux même séjourner dans une ancienne cabane de pêcheur.

Camping : Skagen Camping AS

Jour 3 – Ballstad

  • Découvre le monde sous-marin au-dessus du cercle arctique lors d’une excursion de plongée en apnée.
  • Tu préfères rester au sec ? Fais plutôt une excursion en kayak et profite de la vue au-dessus de la surface de l’eau.

Jour 4 – Utakleiv

  • Profitez d’un impressionnant panorama à 360° depuis Himmeltinden, la plus haute montagne de Vestvågø.
  • Tu n’es pas d’humeur à faire de la randonnée ? Dans ce cas, tu peux simplement passer une journée à la plage. Haukland est considérée comme l’une des meilleures plages de Lofoten !
  • Apprends à surfer sur la plage d’Unstad, l’une des meilleures plages de Norvège pour les débutants.

Camping : Uttakleiv camping

Jour 5 – Eggum

  • 24 heures de lumière non-stop ? Le meilleur endroit pour découvrir le soleil de minuit est l’ancien village de pêcheurs d’Eggum.
  • L’aire de repos d’Eggum ravit même les amateurs d’art : la tête de l’artiste Markus Raetz semble soudainement être à l’envers lorsque tu fais le tour de la sculpture.
  • La descente en rappel offre une alternative intéressante et riche en adrénaline à une randonnée classique.

Jour 6 – Gimsøystraumen

  • En route pour Gimsøystraumen, tu devrais aller visiter le musée viking Lofotr à Borg, où tu pourras voir des expositions archéologiques et des répliques de bateaux vikings.
  • Ensuite, prévois un arrêt à l’aire de repos de Torvdalshalsen, qui offre la meilleure vue sur l’île de Vestvågøya.
  • Sur le pont entre Vestvågøy et Vågan, à Gimsøystraumen, il y a une très belle auberge de jeunesse qui est la destination idéale pour passer la nuit, tant sur le plan du paysage que de l’architecture.

Jour 7 – Henningsvær

  • Depuis l’eau,  tu pourras faire un safari au pygargue à queue blanche ou aigle marin, pour voir le plus grand oiseau de proie d’Europe du Nord.
  • Enfile une combinaison étanche et c’est parti pour une séance de snorkeling ! Tu peux explorer le monde sous-marin toute l’année, mais il y a un bonus très particulier en hiver : le snorkeling avec les orques – une expérience inoubliable !
  • Faites un détour par le Lofotmuseet, situé sur le site de la ville médiévale de Vågar, la plus ancienne de Norvège.

Jour 8 – Raftsund

  • Sur le chemin de Raftsund, tu devrais prévoir une halte à Svolvær. Gare ton camping-car et commence par faire un tour en bateau à voile sur le Trollfjord, un des joyaux de la région.
  • Ouvre l’œil lors de tes randonnées à Hinnøy, tu pourrais bien voir des rennes et des élans en liberté.
  • À Raftsund, tu verras plutôt des marsouins et même des orques au printemps et en automne. Ça vaut la peine de faire une promenade en bateau !

Camping : Camping Raften

3 jours en van aménagé au nord de la Norvège

La route panoramique de Senja fait partie de la route nationale touristique 1 et offre aux cyclistes un défi vallonné mais magnifique.

Tu peux t’attendre à des routes côtières sauvages et à de superbes vues sur l’océan Arctique européen depuis l’une des plus grandes îles de Norvège.

Le trajet entre Gryllefjord et Botnhamn ne fait que 80 kilomètres, mais tu pourras planifier de nombreux arrêts en cours de route pour la randonnée et le cyclisme, et si tu oses, tu pourras même sauter dans l’eau glacée s’il fait beau.

Jour 1 – Gryllefjord

  • Commence par une promenade à vélo – la région est vallonnée, mais offre des vues magnifiques sur les fjords et les montagnes.
  • Le ferry Andenes-Gryllefjord t’emmène sur l’île d’Andø. Des landes sauvages et des plages de sablonneuses incroyablement belles t’y attendent.
  • À Andenes, tu pourras, selon la saison, faire un safari à la baleine ou aux oiseaux.
  • La montée vers Sukkertoppen est raide mais rapide. Heureusement, il y a des chaînes pour t’aider à monter la dernière partie, et la vue récompense largement l’effort !

Jour 2 – Ersfjordstranda

  • Arrête-toi à Bergsbotn. Il y a une grande plate-forme de 44 mètres depuis laquelle tu as la meilleure vue sur le Bergsfjord.
  • La sensation des mers du Sud rencontre le panorama des montagnes à Ersfjordstrand – la plage de sable blanc est entourée de hauts sommets. Même si ton roadsurfer a des toilettes à bord, il faudra absolument faire un tour dans le bâtiment doré abritant des toilettes sur la plage.
  • Fais une randonnée jusqu’à la grotte de Russehula, où tu pourras découvrir de près la magie des montagnes et de la mer.
  • Le sentier qui monte à Husfjellet est également accessible aux randonneurs inexpérimentés. Une fois au sommet, tu profites de la meilleure vue sur Senja.
  • Fais une promenade sur la jetée de Mefjordvær et savoure un pique-nique avec vue sur la mer. Une station de vidange pour les camping-cars se trouve à proximité, ce qui fait de ce village de pêcheurs un endroit idéal pour passer la nuit.

Jour 3 – Botnhamn

Ton voyage prend fin à Botnhamn. En été, tu peux prendre le ferry d’ici à Tromsø. Cependant, tu dois absolument faire d’abord un détour par l‘île de Husøy. Ce village de pêcheurs populaire est connu pour ses vieilles maisons qui ont été attachées pour les protéger des vents puissants.

Camping : Fjordbotn Camping

La Norvège en van aménagé – dépenses et conseils

En haute saison, en juillet, un aller simple en ferry de Kiel à Oslo coûte à partir de 782 € pour 2 personnes, 1 cabine et ton roadsurfer. Les traversées le week-end sont beaucoup plus chères. En outre, moyennant un supplément, tu peux surclasser ta cabine et réserver des repas ainsi que d’autres options.

En Norvège il y a aussi des frais d’autoroute. Tu trouveras toutes les informations à ce sujet ici.

Nous te conseillons d’enregistrer ton camping-car à l’avance sur autopass.no pour que tout se fasse automatiquement. Les tarifs varient en fonction de l’itinéraire et du type du véhicule. Tu peux les consulter sur le site web d’Autopass.

En Norvège, les prix de l’essence et du diesel sont nettement plus élevés qu’en France. C’est dans le nord du pays que l’essence est la plus chère.

En théorie, tu as le droit d’importer jusqu’à 10 litres d’essence dans des bidons de réserve sans payer de frais de douane, mais c’est interdit sur la plupart des ferries pour des raisons de sécurité.

Lors de ton voyage en camping-car en Norvège, c’est très important de vérifier à l’avance où se trouve la prochaine station-service. Dans les régions plus reculées, elles sont souvent très éloignées les unes des autres.

Contrairement à beaucoup d’autres choses, les tarifs des campings en Norvège ne sont pas plus chers que la moyenne européenne. En été, la haute saison, tu paieras entre 20 et 30€ pour un emplacement, plus les frais supplémentaires tels que les douches. Il peut être intéressant d’investir dans une « Camping Key Europe », qui vous donne droit à des réductions sur les emplacements et les attractions.

Tu as également la possibilité de faire du camping sauvage en Norvège, car tout le monde a le droit de camper librement là-bas. Cependant, il peut y avoir beaucoup de monde, surtout en été dans les régions populaires comme les îles Lofoten. Nous préférons te recommander un camping où tu pourras réserver un emplacement agréable pour toi et ton van aménagé.

La nourriture et les boissons alcoolisées sont assez chères en Norvège. Il peut être intéressant de remplir ta glacière à l’avance. Note ce qui suit si tu entres en Norvège depuis un pays de l’EEE :

  • Tu peux emporter en franchise de droits un maximum de 6000 NOK de marchandises.
  • Tu peux aussi emporter jusqu’à 10 kg d’aliments par personne, comme de la viande ou du fromage.
  • Il est strictement interdit d’apporter des pommes de terre !
  • Les limites pour l’alcool sont de 1 litre de liqueur, 1,5 litres de vin et 2 litres de bière.

Comme la Norvège ne fait pas partie de l’Union européenne, tu dois emporter ton passeport au cas où. Tu peux certes rentrer dans le pays sans contrôle de passeport, mais les douanes demanderont parfois à voir une carte d’identité et certaines administrations n’accepteront pas une carte d’identité seule.

D’ailleurs, en tant que citoyen de l’UE, ton voyage en camping-car en Norvège ne doit pas dépasser trois mois. Si tu prévois un voyage en Norvège plus long, tu dois demander un permis de séjour à la police norvégienne au plus tard deux semaines avant ton entrée dans le pays.

Si tu ne veux pas te séparer de ton chien pendant ton voyage en camping-car en Norvège, tu auras besoin d’une autorisation d’entrée spéciale.