Skip to main content

Faire du camping pendant l’orage

Auteur : Annika Ziehen

Nous aimerions pouvoir te garantir un plein soleil et du ciel bleu pour ton prochain road trip. Mais de temps à autres – et qu’on le veuille ou non – des nuages sombres peuvent s’annoncer à l’horizon. C’est pourquoi nous te conseillons de prévoir du bon comme du mauvais temps avant de partir. Heureusement, avec nos modèles tout équipés, tu n’auras pas à remuer des pieds et des mains pour te mettre en sécurité. Dans cet article, découvre ce qu’il faut faire en cas de forts intempéries, d’orage, de foudre ou de tempête.

© roadsurfer GmbH / Nicolas de la Croix

Loue un van aménagé dès maintenant Trouve un spot dès maintenant

Campingtable and Chair at a sunny beach spot

Ta maison à chaque coin de rue !

Ton van roadsurfer est la maison sur roues idéale. Il n’y a pas de road trip parfait sans un bel emplacement sur lequel admirer la vue, depuis ta fenêtre panoramique. Notre conseil : découvre maintenant des emplacements chez l’habitant exceptionnels ainsi que des campings exclusifs dans toute l’Europe sur roadsurfer spots !

En découvrir plus maintenant

Faire du camping pendant l’orage :
comment se mettre en sécurité ?

Où et quand se produisent le plus les orages ?

En Europe occidentale, la France, l’Italie et la Suisse sont les pays où la densité de foudroiement est la plus élevée. Du côté de l’Allemagne, la plupart des orages se produisent dans le sud et le sud-ouest du pays. Généralement, les orages se produisent en plein l’été, dans l’après-midi. Attention : sur les littoraux, les orages ont tendance à éclater la nuit.

Le camping pendant l’orage – quelques mesures de sécurité à suivre

Tu viens de trouver le spot parfait où passer la nuit et le tonnerre se met à gronder ? Pas besoin de prendre la poudre d’escampette, tu es déjà en sécurité ! (enfin presque) Eh oui, que tu voyages en camping-car, en fourgon ou en van aménagé, la carrosserie en aluminium de ton véhicule te protège des intempéries. Même en plein orage, tu peux y roupiller sans risquer de prendre le jus. En effet, avec son revêtement tout en métal, ton véhicule joue plutôt bien son rôle de cage de Faraday.

Pour t’assurer de rester – non seulement – au sec à l’intérieur de ton van aménagé, mais aussi vraiment en sécurité, tu devrais également tenir compte des éléments suivants :

  • La toile du toit relevable de ton véhicule est effectivement étanche à la pluie, mais en cas d’orage, il faut absolument penser à rétracter le toit ainsi que l’auvent de ton fourgon ou de ton van aménagé.
  • Pour tout savoir de ce qu’il faut emporter avec soi pour affronter tout type de conditions météorologiques, consulte notre check-list du matériel de camping indispensable à glisser dans ses affaires avant un road trip.
  • Assure-toi d’avoir bien fermé toutes les fenêtres et les portes de ton véhicule pour qu’il ne pleuve pas à l’intérieur.
  • Evite de monter et de descendre de ton véhicule pour ne pas provoquer de surtension.
  • Il est indispensable de débrancher le véhicule du réseau électrique pendant l’orage. Place ensuite ton câble de 230 volts à une distance suffisante du véhicule – cela réduit le risque de surtension.
  • À l’intérieur de ton véhicule, pense aussi à débrancher tous tes appareils électroniques. Evite de toucher des surfaces métalliques. Ne te rince pas à l’eau et ne prends pas de douche pendant l’orage.
  • En cas d’alerte à la grêle, trouve un endroit sûr où abriter aussi bien ton véhicule que toi et tes passagers.

Se mettre en sécurité pendant l’orage – où installer son campement ?

Tout d’abord, il est préférable d’éviter de stationner sur une grande étendue de terrain non protégée – les collines, les champs et prairies, la lisière d’une forêt… Il est ensuite impératif de ne pas s’installer sur un point élevé, sur le point le plus élevé, ni même à côté du point le plus élevé pendant un orage – évite donc de stationner à côté d’un arbre, d’un poteau électrique ou d’une éolienne. Pense aussi à t’éloigner des objets métalliques – des clôtures par exemple. Tu seras ainsi mieux protégé dans le creux d’une vallée, sous un pont ou dans la forêt. N’oublie pas de garder ces conseils en tête si tu es as pieds, ils pourraient t’être d’autant plus utiles.

Si tu es en tente, les dangers sont beaucoup plus élevés pour toi que les autres campeurs lorsqu’il y a de l’orage, car contrairement aux véhicules, les tentes ne font pas office de cage de Faraday. Il existe toutefois quelques moyens de se protéger de la foudre en tente – mais ils ne fonctionnent pas à 100 %. Le mieux reste de trouver un endroit sûr où patienter jusqu’à la fin de l’orage, ou encore de regagner ton véhicule avant que l’orage ne soit trop proche et important.

Prendre le volant pendant l’orage

Reste prudent si tu prends le volant pendant l’orage. Même si tu es protégé de la foudre dans ton camping-car, un orage peut présenter d’autres dangers.

Certains orages font pleuvoir des trombes d’eau, voire de la grêle. C’est pourquoi, il faut faire attention en conduisant, les risques d’aquaplaning sont alors très élevés. La meilleure chose à faire est sans doute de trouver une place de parking où stationner en attendant – et de prendre la route avec extrême prudence en cas de réelle urgence. Un orage peut gêner la visibilité du conducteur s’il pleut des cordes. C’est une autre raison pour laquelle il est préférable de ne pas continuer à conduire pendant un orage.

Si tu conduis autre part que sur une autoroute, notamment sur des routes pavées de feux de circulation et des passages à niveau, reste prudent après l’orage : les coups de foudre désactivent souvent les feux de signalisation.

Envie de faire le plein d’air frais ?

Loue un van aménagé !